La principale association environnementale en France demande le gel des projets d’incinérateurs au gouvernement

552 lecteurs | par Le bureau - Aube Durable

Dans une lettre adressée au gouvernement publiée ce 14 mars, FNE [1] qui regroupe plusieurs centaines d’associations en France, réclame le gel des projets d’incinérateurs en France, dont celui de La Chapelle Saint-Luc.

FNE, dans ce courrierque vous pourrez lire ici, en appelle au ministre de la transition écologique pour obtenir la suspension des projets d’incinérateurs.
L’argumentaire développé par l’association est extrêmement précis. Il s’appuie sur la loi NOTRe voté en 2015 et transférant la compétence des déchets aux régions.
Pour FNE :« Alors que les Régions sont en train d’élaborer leurs plans régionaux de prévention et de gestion des déchets (PRPGD), de nombreux opérateurs de déchets profitent de la période actuelle pour créer ou étendre des incinérateurs et des installations de stockage de déchets. Les associations du mouvement France Nature Environnement s’inquiètent de cette situation qui met en péril les démarches territoriales d’économie circulaire. Elles demandent à ce que tous les projets en cours d’instruction soient gelés en attendant l’adoption des nouveaux plans. »

Cette position rejoint en totalité, non seulement l’argument que nous développons depuis plusieurs mois, mais surtout la réponse du gouvernement à la députée de l’Aube Valérie Bazin-Malgras.

Nous appelons, alors que débute d’ici peu la nouvelle enquête publique, les élus locaux à tenir compte de ces multiples avis qui, tous, invitent à suspendre ce projet (initié il y a plus de 10 ans) jusqu’à ce que les plans régionaux soient mis en place.

Lettre ouverte à Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire. »

20180314_Lettre Ouverte Fédérale_Incinérateurs Déchets by Pascal Houplon on Scribd

Notes

[1France Nature Environnement