Incinérateur : Le préfet donne son accord.

285 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

La préfecture de l’Aube vient, ce jeudi 27 septembre, d’autoriser l’exploitation de l’incinérateur de La Chapelle Saint Luc. Cette ultime décision administrative rend possible la construction de ce projet.

L’arrêté

Arrêté Préfectoral d'Autorisation VALAUBIA 27-09-18 by Pascal Houplon on Scribd

L’article de l’Est-Eclair

Notre analyse

Ne le cachons pas, cette décision est une mauvaise nouvelle pour le département. Elle rend désormais concrète la dépense de 78 millions d’euros et la création d’un outil qui brûlera des dizaines de milliers de tonnes de matières recyclables, de bio-déchets en contradiction, selon notre analyse, de la loi et des multiples préconisations faites ces dernières années.
Notre association étudie actuellement, avec notre avocat, les possibilités qui s’offrent à nous pour faire stopper ce projet. Nous restons en effet persuadés du caractère obsolète de cet incinérateur et des conséquences funestes qu’il aurait notamment en terme de politique de prévention et de réduction des déchets.
Par ailleurs, nous appelons les élus locaux et les parlementaires aubois qui, pour beaucoup, semblent désormais convaincus de l’erreur de ce projet, à user de leurs prérogatives pour obtenir sa suspension afin d’en ré-évaluer le dimensionnement et la pertinence.