Est-Eclair du 6 octobre : La députée Valérie Bazin-Malgras au côté des opposants

403 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

Publié ce samedi 6 octobre, cet article de l’Est-Eclair revient sur un soutien de poids pour les opposants en la personne de la députée LR Valérie Bazin-Malgras

Notre analyse

Nous saluons sans réserve cette prise de position de la députée auboise.
S’agissant de la plainte en diffamation déposée par le SDEDA contre 13 habitants, l’appel de V. Bazin-Malgras doit être entendu. Des élus, parce qu’ils représentent le peuple, ne peuvent chercher à faire taire les voix citoyennes discordantes, à empêcher l’expression du débat démocratique, à fortiori quand ce débat, depuis 10 ans, a été si difficile à obtenir.
S’agissant du fond du dossier, là encore, la lecture faite par la députée auboise de ce projet est parfaitement lucide. Les questions du dimensionnement de ce projet, de la prise en compte des marges de réduction, du développement de la méthanisation sont désormais partagés par de très nombreux responsables politiques du département d’Olivier Girardin (PS) à Valérie Bazin-Malgras (LR) en passant par des responsables du PCF, du Centre, de la REM, de la France Insoumise, du RN...
Un consensus semble ainsi se dégager progressivement, quelque soit l’opinion politique, autour de la nécessité de ré-interroger l’utilité réelle de ce projet.
Il est donc nécessaire d’avoir maintenant une approche raisonnable de ce dossier qui passe, évidemment, par l’arrêt des travaux engagés. Il est encore temps.