Grand Débat National à Troyes : le compte-rendu "logement"

1 | 263 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

Conformément à notre engagement, nous publions le compte-rendu du débat organisé par notre association autour du thème du logement.

Avertissement.

Le compte-rendu ci-dessous se veut exhaustif et il tente de rendre compte le plus fidèlement possible de ce qui a été dit. Cependant, la traduction, par les secrétaires, peut parfois ne pas correspondre finalement à ce que voulaient vraiment dire les intervenants.
Il est à noter la parité quasi-parfaite dans les échanges : 31 interventions féminines contre 30 interventions masculines

18h35 : présentation de la soirée (mode d’organisation du débat, règles, thèmes etc.) par le Président d’Aube Durable, Pascal Houplon.

18h47, présentation par Laetitia Santilly du 1er thème proposé : le logement.

Constat : Le logement représente le 1er poste de dépense d’un ménage, incluant le loyer et les dépenses énergétiques. La moyenne annuelle de ces dépenses énergétiques est de 1 500€ /an. Dans l’Aube, 1 ménage sur 5 déclare avoir des difficultés pour payer son chauffage.
Souvent locataires, les ménages en situation de précarité n’ont pas la possibilité, ni les moyens de faire les travaux nécessaires qui incombent aux propriétaires.

Proposition : Pour sortir de cette situation, inciter positivement les propriétaires à faire les travaux et soulager les locataires dans le paiement des dépenses énergétiques, nous proposons : « Encadrer les loyers en les indexant à leur niveau de performance énergétique (A, B, C, D, E, F. etc.) »

18h49, début des interventions des participants.

- Fanny, de St. Mards-en-Othe. (F) : Non à la pénalisation des petits propriétaires ruraux qui complètent en louant leurs modestes retraites
Proposition : faire circuler les infos concernant les économies d’énergie (Ex. : l’isolation à 1 €), notamment ce qui est mis à disposition par l’Ademe

- Autre intervenant () : Je n’ai pas confiance dans l’isolation à 1 €
Proposition : obligation de réaliser les travaux d’isolation par les propriétaires, avant la mise en location

- Autre intervenant () : Les propriétaires ne peuvent pas toujours faire les travaux
Proposition : sortir de l’opposition propriétaires-locataires

- Autre intervenant () : Il existe des Certificats de Performance Energétique. L’isolation à 1€, c’est de l’arnaque

- Autre intervenant () : Pour les pompes à chaleur, les vendeurs fixent leur prix en fonction de la prime, c’est de l’arnaque

- Autre intervenant (H) : Je suis ingénieur – chercheur, j’ai mis au point un système de réduction de la consommation électrique (diminution par 5)
Proposition : Dépenser plus pour les nouvelles technologies

- Autre intervenant () : Bonne idée, mais attention, nous, consommateurs, faisons face à des arnaqueurs (Ex. : les changements de fenêtres)
Proposition : informer, former aux nouvelles technologies les salariés du bâtiment et empêcher l’embauche par les entreprises de salariés étrangers ne bénéficiant pas des mêmes avantages que les salariés français (refuser le dumping social)

- Autre intervenant () : Aux organisateurs : Qu’entendez-vous par Développement Durable ?

Réponse de Pascal Houplon : un développement basé sur 3 piliers (social, environnemental, économique)

- M. Vincent (H) : Le développement durable, c’est ce qu’il faut faire pour éviter l’effondrement de l’humanité dans les quinze, vingt ans à venir (le collapsisme)

- Une technicienne au Syndicat de l’Energie de l’Aube (F) : Les problèmes dans l’isolation, c’est que les travaux sont effectués à la chaîne et que cela permet aux entreprises de récupérer des Certificats de compétence dans les domaines de l’énergie
Proposition : faire savoir aux gens qui veulent améliorer l’isolation de leur logement qu’ils peuvent passer par la plateforme de conseils RenovAube (entreprises correctes sélectionnées) élaborée par le SDE Aube ou l’équivalent de TCM, Ecotoit

- Autre intervenant () : Oui, il faut faire mieux connaître les dispositifs existants, mais aussi conscientiser, faire réfléchir.

- Autre intervenant () : L’électricité n’est pas assez chère. On n’a pas besoin de 25° chez soi.

- Autre intervenant (qui s’est déjà exprimé une 1èrefois) : Les citoyens n’ont pas assez d’infos.

- Un propriétaire d’un appartement au centre de Troyes () : Il a des problèmes de consommation énergétique : la ville de Troyes a-t-elle un projet d’aide à la rénovation-isolation ?

- Autre intervenant () : Non l’encadrement des loyers ne réglera pas le problème : il faut que l’État et l’Europe même s’impliquent. On continue à construire en parpaings alors que des matériaux bien plus efficaces existent. Il faut faire prendre conscience aux particuliers.

- Une habitante du quartier des Marots (F) : J’habite un HLM, une passoire énergétique où je gèle, alors qu’aux Chartreux, c’est l’inverse.
Proposition : il faut encadrer.

- Autre intervenant () : Pour la rénovation de certains collèges, des entreprises locales ont utilisé beaucoup de travailleurs étrangers : non au dumping social.

- Autre intervenant () : Je suis pour l’encadrement des loyers en fonction d’un indice.

- Autre intervenant () : Proposition : Il faut augmenter l’électricité, mais en baissant les taxes.

- Autre intervenant () : Encadrer, c’est difficile.

- Autre intervenant () : Le chauffage, c’est souvent à partir des énergies fossiles : il faut rapidement en sortir, sans perdre de confort.

- Autre intervenant () : L’habitat partagé, cela peut être une solution

- Autre intervenant () : Il faut prendre en compte la santé publique et la pollution de l’air dans la rénovation.

Les propositions du cahier mis à disposition

- Établir un critère environnemental obligatoire dans l’ensemble des marchés publics pour les projets de construction et de réhabilitation.
- Augmenter les loyers des logements à faible consommation énergétique mais compenser par des aides de l’état pour que le locataire ne subisse pas le surcoût.
- Arrêtons les taxer ou de donner des allocations pour ceci ou cela. On construit comme il y a 80 ans. On doit construire des logements écologiques.
- Il faut que l’état libère et aide la construction de nouveaux logements pour remplacer les anciens et aide aussi les propriétaires loueurs.
- Pas d’accord sur la proposition d’Aube -Durable tant que les diagnostics énergétiques ne sont pas qualitatifs
- Aide au financement par l’état sur les bâtiments publics exemple HLM
- Développer fortement la filière de l’écho-construction et de l’éco-rénovation (terre, paille, chanvre, matériaux bio sourcés …)
- des formations dans ces domaines du patrimoine auprès des jeunes mais également pour les artisans déjà installés
- subventions pour les familles modestes dans l’isolation extérieure (ou intérieure) de leur logement utilisant des des matériaux bio sourcés.
- Il faudrait interdire les chauffages collectifs dans les copropriétés de particulier.
- Les bâtiments type année 70 au DPE mauvais devrait avoir une obligation légale à une mise aux normes.
- Les vides ordures existent toujours à Troyes dans des immeubles … Cela ne devraient plus être légal.
- Développer/Favoriser la production d’énergie renouvelable et l’autoconsommation.
- Obliger les banques publiques à ne réaliser que des investissements à caractère social ou environnemental

P.-S.

Prochain rendez-vous : le 8 mars à 18h30 - Espace V. Hugo à La Chapelle Saint Luc pour un débat consacré à la démocratie et la citoyenneté.