Notre réaction

Cette mesure rentre évidemment en résonance avec le projet d’extension du Centre Commercial Leclerc (dit "Leclerc XXL") à Saint-Parres aux Tertres. Au moment où la justice, en annulant la modification du PLU, a mis un coup d’arrêt à ce projet, il nous semble indispensable que les élus patrocliens remettent ce dossier en discussion. C’est le sens du courrier que nous avons récemment envoyé à ces élus et qui s’appuie à la fois sur le trop-plein des surfaces commerciales mais aussi sur les conséquences environnementales de l’artificialisation des sols.