Le tri des biodéchets à l’étude à Bar/Aube (Est-Eclair du 10 octobre 2019)

112 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

Revue de Pressebio-déchets

La réduction des déchets fait son chemin, lentement, encore trop lentement. Néanmoins, à Bar/Aube on se penche sur la collecte des bio-déchets.

2019-10-10-tri-dechets.pdf

Notre commentaire : Il est plus que temps de mettre en place la collecte des bio-déchets. Celle-ci sera, en effet, obligatoire fin 2023 [1].
La nuance faite par le directeur des services entre "tri à la source" et "collecte" ne doit pas interdire aux élus de penser ce projet avec ambition. Le compostage qui, sur le papier, pourrait être considéré comme un moyen de "tri à la source", ne peut pas être le seul outil mis à disposition des habitants. La raison en est simple : le compostage exclut de son champ une quantité non-négligeable de déchets (os, restes de viandes, de poissons...). Il est, de plus, essentiellement destiné aux habitants de logements individuels.
Il ne faut, cependant, pas rejeter cet outil, adapté dans les zones rurales. Mais il sera nécessaire, comme le mentionne parfaitement le directeur des service, de proposer des solutions plus complètes à l’image d’une collecte en porte à porte ou en point d’apport volontaire. Dans les zones urbaines et denses, ce sont les outils les plus pertinents.
Enfin, pour compléter toutes ces données, nous rappelons le document de synthèse récemment publié par l’ADEME : Tri à la source et collecte des bio-déchets qui donnera à tous les élus curieux de ce sujet, les éléments essentiels à la meilleure prise de décision.

Notes

[1Et non en 2025 depuis le récent vote du paquet "Economie Circulaire" par le parlement européen