Pétition : Un verger troyen menacé par les pelleteuses d’un promoteur immobilier

3 | 585 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

CommuniquésRésidence Désimo

Dans les semaines ou mois qui viennent un verger remarquable, que la Ville avait souhaité protéger au regard de ses qualités environnementales, risque d’être en grande partie détruit. En cause, le "passage en force" d’un promoteur profitant d’une brèche dans la mise en place de la protection de cette parcelle. Aube-Durable vous invite à signer la pétition mise en ligne par les riverains.

La possible destruction d’un verger [1], rue Edouard Vaillant à Troyes est à nos yeux inacceptable. En effet, la Ville de Troyes s’est engagé depuis plusieurs années à sauvegarder ses vergers et les îlots de fraïcheurs qui ponctuent le territoire.
Cet engagement a été plusieurs fois répété à travers :
- Le programme de F. Baroin lors des précédentes élections ;
- Le rôle confié à deux personnalités issus de l’écologie dans l’équipe du maire ;
- Le SCOT [2] du territoire de Troyes qui d’ores et déjà recommande de préserver ces espaces naturels.
- Et surtout, le projet d’AVAP [3] qui devrait être applicable depuis plusieurs mois et protéger ainsi le verger dont il est question ;
Le projet de ce promoteur vient donc rompre les engagements pris par la ville auprès des riverains qui attendaient la mise en place de cette zone de protection.

Profitant d’une brèche, un promoteur immobilier impose un bâtiment sur une parcelle que la Ville de Troyes s’apprêtait à protéger pour sa valeur environnementale.

L’îlot menacé au centre de cette photo (une localisation parfaite est consultable sur le site de la pétition)

Malheureusement, un promoteur s’est engouffré dans une brèche (créée par le retard dans la mise en application de l’AVAP) pour imposer, sur une parcelle pourtant identifiée par la ville pour sa valeur écologique, ce bâtiment de 51 logements étudiants. Ce "passage en force" est d’autant plus choquant que le promoteur connaissait l’existence de cette future AVAP et la protection dont aurait dû bénéficier cette parcelle depuis plusieurs mois. Il a donc délibérément choisi d’ignorer le travail de la Ville de Troyes.

Il est également d’autant plus choquant que ce projet viendrait :
- artificialiser une parcelle que la ville voulait préserver du béton ;
- détruire une biodiversité que la ville avait l’intention explicite de protéger
- abattre un îlot de fraîcheur alors que la ville souhaite en créer...

L’écologie, la protection de l’environnement ne peut faire les frais d’un retard administratif et d’un coup de force d’un promoteur. C’est pourquoi notre association, en soutien aux riverains, demande expressément
- L’abandon du projet tel qu’il est actuellement prévu ;
- La préservation, par anticipation de la future AVAP, de la parcelle concernée

Nous vous invitons par ailleurs à signer la pétition mise en ligne par l’association des riverains.

Notes

[140% environ de la surface de ce verger disparaîtrait si ce projet devait voir le jour, sans compter les autres arbres magnifiques présents sur cette parcelle

[2Schéma de Cohérence et d’Organisation du Territoire

[3Aire de Valorisation et d’Aménagement du Patrimoine