Prison de Lavau : Où en est la gestion des déchets du chantier ?

80 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

CommuniquésPrison Lavau

La construction de la prison de Lavau a débuté depuis plusieurs mois. Ce chantier génère un volume considérable de déchets. Dans ce contexte, notre association était intervenue, lors de la présentation publique du projet le 15 octobre dernier pour réclamer des objectifs précis dans le recyclage et la valorisation de ces déchets.
Les responsables avaient convenu de la nécessité de préciser ces objectifs et s’étaient engagés à « corriger la copie » sur ce point.
6 mois plus tard, Aube-Durable vient d’adresser une demande aux responsables de ce projet (Agence Public pour l’Immobilier de la Justice) afin de connaître les dispositions prises et les résultats obtenus.

Le courrier adressé à l’APIJ

Madame, monsieur

Le 15 octobre 2020, lors d’une réunion publique concernant le chantier de la prison de Lavau, les responsables de ce projet avaient évoqué un objectif "vague", non-chiffré et non-prescriptif de recyclage et de valorisation des déchets de ce chantier.
Notre association était alors intervenue pour regretter ces imprécisions et souligner la nécessité de fixer des objectifs précis et contractualisés dans le recyclage et la valorisation des déchets de ce chantier, afin de ne pas tomber dans un simple "effet d’annonce" ou pire dans du "greenwashing". 

A la tribune, les responsables du projet avaient reconnu la faiblesse du dossier sur ce point et s’étaient engagés à "rectifier le tir" en fixant des objectifs plus précis sur cette question des déchets de ce chantier.

6 mois après, nous souhaiterions connaître les dispositions prises dans ce domaine et les objectifs chiffrés en terme de valorisation des déchets et même les résultats déjà obtenus. 

Très cordialement

P. HOUPLON

Mise à jour du 26 mai

La réponse des responsables du projet a été rapide. Ces derniers annoncent un objectif de 70% de déchets valorisés.
Cet objectif, pour info, correspond à l’objectif réglementaire mais il est supérieur à la moyenne constatée (entre 48% et 60%).
Notre association demandera un bilan permettant de constater la réalisation ou non de cet objectif.