Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos actions > Législatives 2017 > Réduction des déchets : l’analyse des positions des différents (...)

Réduction des déchets : l’analyse des positions des différents candidats

A 3 jours du 1er tour des élections législatives, voici une brève synthèse des réponses au questionnaire adressé aux candidats aubois.

Derrière le projet d’incinérateur aubois se jouent des enjeux écologiques, démocratiques, économiques de dimension nationale. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’Europe s’est saisie de la question de l’incinération des déchets ménagers pour demander aux Etats membres un moratoire sur tous les nouveaux projets.

70 % des candidats ont répondu au questionnaire que nous leur avons soumis ; 70 % représentant l’ensemble des partis, à une exception : Les Républicains.
A cet égard, nous nous étonnons qu’aucun député sortant, notamment celui siégeant à la commission Développement Durable de l’Assemblée Nationale, n’ai trouvé l’opportunité de répondre à ces questions, toutes d’ordre national.
Nous nous étonnons qu’aucun des députés sortants ne semble s’intéresser à cette question du développement de l’économie circulaire au coeur du questionnaire proposé. Signalons que les effets des mesures que nous proposons, en plus de s’inscrire dans un nouveau modèle économique, rendraient possible ou non le seul projet d’incinérateur en France métropolitaine. Elles portent donc une dimension nationale et des effets locaux qu’aucun candidat ne peut négliger.

- 80 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à soutenir activement le développement du tri la source des biodéchets.
- 72 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à prendre en compte l’obsolescence des produits dans la fiscalité.
- 77 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à réorienter les budgets vers les activités Zéro déchets
- 68 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à augmenter la TGAP sur l’incinération et l’enfouissement afin de favoriser la réduction et le recyclage.
- 63 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à élaborer un scénario national Zéro Déchet organisant la réduction des capacités de traitement.
- 63 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à faire appliquer le moratoire européen.
- 72 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à traduire en actes législatifs les recommandations de l’ADEME sur ce sujet.
- 72 % des candidats qui nous ont répondu se sont engagés à refonder le processus de consultation des citoyens sur ces projets.

Nous sommes donc satisfaits de l’intérêt que ce sujet à susciter.
Ces résultats nous montrent qu’une large majorité des candidats considère que non seulement la réduction des déchets est nécessaire mais qu’il faut la soutenir activement à travers des mesures législatives, fiscales et environnementales.

1 Message

Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

SPIP 3.2.0 [23444] | Squelette BeeSpip v.