Derrière le jargon administratif et la lourdeur des documents proposés, les enjeux sont considérables. Ce SCoT, par son cadre d’action (l’aménagement du territoire aubois pour les 20 prochaines années) impulsera ou non les politiques durables en matière d’urbanisme, de préservation des espaces naturels et agricoles, de mobilité, d’adaptation au changement climatique...
Au coeur de ce schéma et des réserves que nous formulons, se trouve la question de la consommation des espaces (naturels, agricoles ou forestiers). Le projet prévoit de poursuivre une artificialisation à un rythme soutenu (environ 200 ha/an pendant 20 ans) alors même que les projections démographiques tablent sur une quasi-stabilité de la population (+0.1 à +0.2%/an).
Cet objectif, s’il était validé, aurait d’évidentes conséquences en terme de pertes des espaces naturels, de terres agricoles, de biodiversité...
L’étalement urbain induirait également une utilisation plus massive de la voiture et, par voie de conséquence, des émissions de GES plus fortes.

C’est pourquoi nous vous invitons à participer à l’enquête publique actuellement en cours. Pour ce faire, nous vous proposons :

Contribution d’Aube-Durable (document provisoire)

contribution_scot-8nov_1_.pdf

[1Schéma de Cohérence Territoriale